Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript.
Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Nos outils et la circulaire de rentrée 2019 | Éditions de la Cigale

 

x

Votre sélection

Votre panier ne contient pas de produits.
Poursuivre vos achats
0

Nos outils et la circulaire de rentrée 2019

Circulaire
rentrée 2019

Formation des Atsems, enseignement structuré du vocabulaire, heures quotidiennes
de lecture/écriture, évaluations nationales… Pour réussir la mise en oeuvre des Programmes
de l’Ecole maternelle et de l’Ecole élémentaire, la Circulaire de rentrée 2019 fixe des priorités claires
qui font encore une fois la part belle à nos outils. C’est le moment de vous équiper !

Savoirs
fondamentaux

« L'école primaire est déterminante pour la réussite de nos élèves. En effet, l'inégale maîtrise
des savoirs fondamentaux constitue l'un des principaux obstacles à la réduction des inégalités
sociales. Seule une politique d'élévation générale du niveau des élèves peut donc permettre à l'École
républicaine de répondre à sa mission et de lutter efficacement contre les déterminismes.
En travaillant à une meilleure maîtrise par tous les élèves des savoirs fondamentaux (lire, écrire,
compter, respecter autrui), chaque professeur des écoles, dans son rôle de pédagogue, contribue
aussi à la construction d'une société plus juste. »

Suivi des
progrès

« Les programmes de l'école maternelle et de l'école primaire en donnent la trame et les objectifs.
La publication de progressions annuelles permet d'offrir de solides repères à tous les professeurs.
Des recommandations, notamment celles sur la maternelle et qui accompagnent la présente circulaire,
permettent de nourrir la réflexion pédagogique menée par les équipes éducatives. Les évaluations
de début de CP, mi­CP et de début de CE1 donnent aux professeurs des outils supplémentaires
pour personnaliser davantage encore leur pédagogie et faire progresser les élèves vers ces objectifs. »

Communauté
éducative

« La coopération nécessaire avec les parents et responsables légaux des élèves implique
l'ensemble de la communauté éducative, au sein de laquelle les Atsem ont un rôle majeur à jouer.
Aux côtés des professeurs des écoles, les Atsem sont des figures d'attachement importantes
pour les élèves, et participent activement à leur sécurité matérielle et affective. Leurs compétences
contribuent pleinement au bien­être des élèves et à la mise en œuvre des activités dans la classe.
Afin de renforcer et d'enrichir l'organisation éducative, des formations associant Atsem
et professeurs des écoles seront recherchées dans tous les départements,
en lien avec les collectivités territoriales de référence. »

Prérequis
de la lecture

« Les acquisitions progressivement réalisées à l'école maternelle sont déterminantes pour la maîtrise
future des savoirs fondamentaux. [...] La connaissance et la manipulation des unités sonores
de la langue française font l'objet d'un enseignement progressif. Dès la petite section, la construction
d'une conscience phonologique est régulièrement travaillée. Elle se structure jusqu'à la grande section
par des activités appropriées. La connaissance du nom des lettres et du son qu'elles produisent
est progressivement enseignée. Le travail sur l'oral permet d'atteindre un premier niveau de conscience
de l'organisation lexicale et syntaxique de la langue. »

Notion de
nombre

« En mathématiques, les résultats de la recherche montrent que les années de l'école maternelle
sont déterminantes pour découvrir et intégrer les concepts essentiels de nombre, d'espace et de calcul.
Le rapport Villani Torossian l'a rappelé. Approfondir les stratégies d'enseignement de ces premiers
apprentissages mathématiques est donc une priorité pour tous, en équipe et dans le cadre de la formation
continue, avec l'appui des référents mathématiques. Dans les pratiques de classe,
la place accordée au jeu et à la manipulation est prépondérante. »

Langage et
communication

« Pour que les élèves s'approprient la langue française, un enseignement régulier et structuré
du langage est nécessaire dans toutes les classes de l'école maternelle. Cet enseignement
doit aussi s'incarner, au delà des échanges spontanés ou liés aux situations d'enseignement,
dans des temps spécifiquement dédiés au développement des compétences communicationnelles
(écoute attentive, volonté d'être compris, attention partagée, mémoire, expression)
et des compétences linguistiques (précision des mots et organisation des phrases). »

Vocabulaire
et compréhension

« Dans ce cadre, l'un des objectifs majeurs consiste à enrichir le vocabulaire des élèves.
En effet, les études mettent en évidence le rôle décisif d'une exposition précoce des jeunes enfants
à un vocabulaire riche, précis. De même, les exercices de compréhension orale proposés par
les évaluations nationales ont montré que de forts écarts existaient sur ce point pour les élèves
relevant de l'éducation prioritaire. Ce déficit de vocabulaire, qui entraîne un défaut de compréhension
orale, constitue par suite un frein très important pour l'apprentissage de la lecture. La mise en oeuvre
de l'enseignement du vocabulaire oral s'attachera à en faire une présentation structurée,
à travers des regroupements sémantiques et logiques. »

Décodage et
combinatoire

« En français, dès le début de l'année, l'enseignement des relations entre graphèmes
et phonèmes est intensif et systématique. L'enjeu de cette classe est de conduire au plus vite
les élèves à automatiser les procédures de décodage, à accéder à une lecture autonome
et à une compréhension de ce qu'ils lisent. Leur compréhension sera d'autant plus précise
qu'un vocabulaire riche aura été acquis à l'école maternelle. »

Lecture
et écriture

« L'enseignement de la lecture et de l'écriture implique un travail quotidien d'au moins deux heures,
une grande régularité, une gestion rigoureuse du temps et du rythme, avec, deux à trois fois par jour,
des phases courtes et denses d'usage du code. L'enseignement de l'écriture des lettres, du geste
graphique approprié, est une nécessité pour tous les élèves et implique rigueur, patience et régularité. »

Compréhension
de la langue

« Les compétences de compréhension à l'oral écoute, mémoire, dialogue sont développées
par l'étude de textes variés lus par le professeur. Dès que l'élève sait déchiffrer,
il convient aussi de travailler la compréhension de l'écrit sur des phrases simples,
puis complexes et, enfin, des textes lus par lui même. »

Fluence
de lecture

« La lecture à haute voix, notamment la fluence, est une compétence travaillée au quotidien
dès le début du deuxième trimestre. Elle permet d'atteindre l'objectif d'une lecture d'au moins
50 mots à la minute en fin de CP. Il est en effet pleinement démontré que la fluence de lecture
est la condition d'une bonne compréhension du texte. On ne doit donc jamais opposer
les objectifs de fluence et de compréhension, mais au contraire leur permettre
de se renforcer mutuellement. »

Continuité
sur le cycle

« Au CE1, l'élève poursuit un apprentissage toujours très structuré de la lecture, de l'écriture
(geste graphique, copie, dictée, rédaction), et du vocabulaire. Il finalise l'étude des sons complexes.
Les activités de décodage et d'encodage se poursuivent sur des temps courts et réguliers
par l'écriture de mots et de phrases dictés, par la production de textes courts. L'élève enrichit
encore ses compétences de compréhension à l'oral et à l'écrit, à partir de textes riches et diversifiés.
La fluence continue de faire l'objet d'un travail très régulier. [...] Au CE2, La lecture à voix
haute demeure une activité centrale pour développer la fluidité et l'aisance. Les textes lus par l'élève
sont de plus en plus longs. L'étude de la langue est quotidienne : elle est mise au service
de la compréhension et de la production écrite de l'élève. »

Travail
en équipe

« Les organisations pédagogiques propres à favoriser le développement et la consolidation des
compétences des élèves sont recherchées, mises en œuvre et régulées par les équipes pédagogiques
au sein des écoles. Elles font l'objet de formations et d'accompagnements au cœur de la classe
par les équipes de circonscription sous la responsabilité des inspecteurs de l'éducation nationale. »